Attaque sur les Champs-Elysées ce jeudi 20 avril 2017 un Belge serait armé
et dangereux sur le territoire français


Ce que l'ont sait sur l'attaque terroriste sur les Champs-Elysées à Paris.
Il est 20h50 heure locale, un homme armé d'une arme de guerre s'approche d'un combi de police et s'arrête à côté.






Rapidement, l'assaillant sort de sa voiture, sur le côté de la route, deux policiers sont à côté du combi.

L'assaillant sans aucune hésitation fait feu sur les deux policiers.
L'un des deux policiers est mortellement blessé, le second policier est sévèrement blessé ainsi qu'une dame qui passait par la.
L'assaillant est rapidement abattu par la police.
En quelques minutes, les Champs-Elysées sont entièrement bouclé par les forces de l'ordre.
Les personnes se trouvant dans les magasins aux alentours sont confinées à 'lintérieur des magasins.

L'attentat est revendiqué très rapidement par Daesh.

Vu la rapidité de la revendication, il est clair que l'attentat était programmer.
L'assaillant n'était pas fiché S, par contre il avait un lourd passé judiciaire.
Déjà condamné par le passé à une longue peine de prison pour 2 tentatives de meurtre.

Selon Claude Moniquet expert en contre terrorisme joint par téléphone par RTL France.

La police Belge avait fait une perquisition ce jeudi matin dans une habitation d'Anvers.
Avait été découvert lors de la perquisition, des armes, un drapeau de l'Etat Islamique ainsi qu'un récipissé d'un ticket Thalys.
Le Ticket avait pour destination Paris pour le Thalys de 06h00 du matin le jeudi 20 avril 2017.
Rapidement, la police Belge a prévenu que l'homme dit Youssef le Belge pouvait se trouver sur le territoire français.
Pourtant, le terroriste qui a commis l'attentat sur les Champs-Elysées à Paris n'est pas Youssef le Belge.
Dés lors, il est possible qu'il a été complice de l'attentat, mais se trouverait alors toujours sur le territoire français.
Probablement armé et dangereux, un autre attentat ne serait pas à exclure dans les heures ou jours prochains.

La France est en état d'alerte maximale, vu le contexte des élections politiques.
La tâche s'annonce très compliquée pour l'ensemble des service de sécurité français.

La France était déjà sur un niveau d'alerte très élevé et pourtant un attentat à bien eu lieu.
Dés lors, est-il possible vraiment d'éviter un autre attentat ?




Tweeter
Tweeter
Contact to webmaster : info@alerteattentat.be